L'Institut | Mission insertion de Bull | Groupes de réflexion | Publications | Livres adaptés pour aveugles 
  Accueil> Mission insertion de Bull
Contact |Plan du site 

 Rappel Législatif
 Insertion et Maintien dans l'emploi
 Formation
 
Archives

 
Maintien dans l'emploi et Insertion

      Précisons que, est considéré comme handicap au travail, reconnu par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), toute difficulté liée à la santé d’un salarié rendant plus ardu l’exercice de son métier.

      Cela peut être dû à :

- des maladies invalidantes (cardio-vasculaires, respiratoires, digestives, infectieuses ou parasitaires, diabète, etc.),

- une déficience motrice (maladie ostéo-articulaire, affection cérébrale, médullaire ou neuro-musculaire, troubles musculo-squelettiques (lombalgies, etc.),

- des difficultés auditives (pertes d'audition, acouphènes, etc.) ou visuelles (glaucome, rétinopathie, etc.).

I. MAINTIEN DANS L’EMPLOI

      Pour les salariés reconnus travailleurs handicapés(1) dont le handicap se déclare ou s’aggrave, nous mettons en œuvre des mesures destinées à compenser tout ou partie de leur handicap afin de leur permettre de poursuivre leur activité professionnelle.

      C’est ainsi que pour l’année 2013:

    - 30 collaborateurs ont demandé ou renouvelé leur notification de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, carte de priorité, de stationnement, notification d'invalidité, etc. en raison des pathologies suivantes : troubles musculo-squelettiques, maladies invalidantes, pathologies osseuses, maladies neurologiques, pathologies viscérales, déficiences sensorielles visuelles ou auditives, pathologies congénitales et déficiences motrices.

     - 40 salariés ont bénéficié de mesures spécifiques relatives à leur handicap dans un contexte professionnel.

(1) Disposant de l’une des notifications suivantes :
- reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) délivrée par les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH),
- d’incapacité partielle permanente (IPP) supérieure à 10 % délivrée par la sécurité sociale,
- d’attribution de pension d’invalidité délivrée par la sécurité sociale,
- de la pension militaire d’invalidité.  

1. Aménagements de postes

Dans un contexte de maintien dans l'emploi :
* mise à disposition :

  • d’un véhicule de service équipé d’une boîte de vitesse automatique, la pathologie du salarié ne lui permettant pas d’utiliser un véhicule équipé d’une boite de vitesse manuelle,
  •  dans un contexte de télétravail total de divers équipements bureautiques adaptés (ordinateur équipé d’un écran de grande taille, d’un bras articulé support-écran, d’un pavé numérique indépendant, d’un bureau, d’un siège ergonomique avec repose-pied, d’une armoire adaptée à sa pathologie et d’un téléphone muni d’un casque type oreillette), pour un collaborateur ne pouvant plus se déplacer en clientèle,
  •  d’un interprète en langue des signes dans un contexte de parcours de formation organisé par l’AFPA.
  •  Pour plusieurs collaborateurs atteints de déficience auditive, mise à disposition de télécommandes et de boîtiers reliés à leurs prothèses auditives leur permettant d’utiliser le téléphone (équipé d’un dispositif Bluetooth) sans devoir porter le combiné à l’oreille.

2. Aménagements de situations de travail

  •  accompagnement psychologique dans un contexte professionnel par un organisme spécialisé handicap et préconisations pour pallier des difficultés récurrentes de mémorisation et de concentration,
  •   En complément d’une étude ergonomique du poste de travail suivie de l’aménagement de la situation de travail d’un collaborateur déficient visuel, la reconnaissance de la lourdeur du handicap a été accordée par l’Agefiph,
  •  mise en place de tableaux de bord de suivi, suite à l’obtention d’une reconnaissance de la lourdeur du handicap accordée pour 3 ans pour un salarié atteint de polyhandicap
  •  Sensibilisation auprès de l’équipe d’un collaborateur aux effets de la déficience auditive dans un contexte de communication professionnelle. Mise en place de dispositifs organisationnels complémentaires (diminution du bruit ambiant, etc.),
  •  recherche de solutions pour des salariés atteints de déficience psychique, neurologique et/ou souffrant de maladie invalidante,
  •  aménagement de pauses fréquentes, limitation des déplacements et étude de poste par un organisme spécialisé dans la déficience visuelle,
  •  aménagement d’une situation de télétravail partiel (bureau, siège ergonomique, ordinateur, écran), pour un collaborateur atteint d’une double pathologie,
  •  mise en place d’un aménagement organisationnel dans le cadre d’une notification d’invalidité (horaires spécifiques, diminution du temps de travail) ainsi que poursuite de l’accompagnement psychologique,
  •  aménagement d’une situation de télétravail dans un contexte de déficience visuelle ou de maladie génétique,
  •  intervention d’un ergonome pour étude du poste d’un collaborateur déficient auditif,
  •  recherche de solutions pour faciliter la mobilité professionnelle pour un collaborateur atteint d’une maladie génétique,
  •  aménagement de la situation de travail d’un collaborateur atteint de pathologies multiples suite à l’aggravation du handicap (étude de poste et en parallèle consultation dans un service spécialisé en basse vision),
  •  aménagement d’un poste de travail dans un contexte d’évolution vers Windows 7  pour un salarié déficient visuel (mise à jour des logiciels spécifiques nécessaires à la communication avec ses interlocuteurs (interface Jaws pour le terminal Braille, logiciel Omnipage, etc.)),

3. Autres mesures pouvant être mises en œuvre

  • Sensibilisation à différents types de handicap (auditif, visuel, psychique) auprès des équipes des collaborateurs concernés.
  • Sensibilisation à différents types de handicap (auditif, visuel, psychique) auprès des équipes des collaborateurs concernés.

II. INSERTION

    1. Salons et forums de recrutement

       Participation à des salons et forums de recrutement généralistes et spécialisés handicap : Pôle Universitaire Léonard de Vinci, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines, salons Emplois en Seine, Handicafé du forum Rhône-Alpes, réunions mensuelles Tremplin et rencontres consacrées à l’alternance.

    2. Sensibilisation dans l’enseignement supérieur.

       Intervention dans le cadre de la 4ème conférence consacrée au handicap organisée par l’Université de Marne la Vallée : sensibilisation au handicap auprès d’un public d’étudiants.


Décembre 2013